La digitalisation, l’augmentation du nombre de profils freelance et la nécessité, pour les entreprises, d’être de plus en plus agiles, bouleversent l’organisation du travail telle qu’on la connaît aujourd’hui. Face à ces enjeux, les cabinets de conseil peinent à réaliser leur transformation. Ils n’ont pourtant plus le choix : il doivent s’adapter pour conserver leur marché face aux plateformes qui facilitent la mise en relation entre clients et consultants indépendants. Si ces dernières ont de l’avance sur ce point, la grande force des cabinets reste justement leur maîtrise de l’activité de conseil, à condition de capitaliser dessus…