Si entreprendre est férocement tendance, c’est tout sauf un choix rationnel, alerte l’économiste Mickaël Mangot. Explications.

Emmanuel Macron rêve d’une “start-up nation”. Entreprendre serait une voie royale. “Entrepreneur is the new France“, dixit le président. Mais est-ce bien rationnel, de se lancer à son compte ? Pas vraiment, répond Mickaël Mangot. Dans son dernier livre, Le Boulot qui cache la forêt, ce spécialiste de l’économie comportementale (discipline qui traque l’influence des biais psychologiques sur les acteurs économiques) interroge le couple travail-bonheur. Entretien.