Le Chief Freelance Officer (CFO, à ne pas confondre avec le Chief Financial Officer) est-il en train de révolutionner la manière dont les grands groupes organisent le travail ? En France, s’inspirant de l’exemple américain, nous avons vu que les travailleurs en freelance représentent désormais une part non négligeable des actifs (2.3 millions selon plusieurs estimations). Leur nombre est par ailleurs appelé à croître dans les prochaines années. A ce titre, il peut être judicieux pour les entreprises qui travaillent avec des freelancers d’apprendre à manager ces personnes, d’où l’utilité du Chief Freelance Officer. Quelles sont les caractéristiques de ce métier et comment les grands groupes peuvent en tirer partie ? Réponse dans cet article, grâce à plusieurs retours d’expérience !

Le chief freelance officer, kézaco ?